💣️🎈💦🎮JEUX QUEER, DISSIDENTS ET FEMINISTES🎮💦🎈💣





Bonnie Ruberg


“Jouer queer peut prendre diverses formes, de jouer à perdre, jouer à faire mal, a jouer trop vite ou trop lentement. Il peut être à la fois provocant, déviant, extatique, langoureux, idiot ou absurde. Parfois, le jeu queer est intégré à un jeu vidéo par ses concepteurs, mais dans de nombreux autres cas, les joueurs apportent ce caractère étrange avec eux lorsqu'ils choisissent de jouer d'une manière qu'un jeu n'avait pas prévu.
Dans de tels moments, le jeu queer résiste et réoriente les jeux vers des désirs alternatifs ; il bouleverse les logiques normatives qui structurent le jeu et le transforme en un espace pour tester les frontières du plaisir, de l'identité et de l'agence.” 





LIPSTRIKE

2017
Performance online
        Rouge à lèvre modifié, Counter-Strike Offensive, vidéoprojecteur



Lipstrike est la contraction entre lipstick et Counter Strike et veut dire frapper/attaquer/démonter/rencontrer/allumer/jouer avec les lèvres. Créée en résonnance avec la polémique du GamerGate et abordant le sexisme dans les jeux vidéos, Lipstrike est une performance live streamée sur la plateforme TWITCH, durant laquelle une performeuse utilise un rouge à lèvre connecté à l’ordinateur comme contrôleur pour jouer à Counter-Strike. Utilisé pendant la partie, le contact entre la peau et le rouge à lèvre revient à appuyer sur la gachette. 



Le projet se prolonge sous la forme d’une petite édition papier regroupant tout les commentaires sexistes ou agressif récoltés.
Cette édition fut imprimé et présenté  pour la Grrrls Tech Zine Fair à la Gaîté Lyrique .


Ce projet est actuellement montré :

Festival Vral  online : https://milanmachinimafestival.org/blog/2021/11/25/event 

et à anciennement été montré à :
Le 29 Octobre 2020 au Patio du Bois de L’Aune, à Aix en Pce. ( Annulé)
La galerie Art-Cade pour le festival Riam en 2018 à Marseille.
Sous la forme d'une installation “Duke Makeup" pour Eniarof à Ici Montreuil.
Au UCLA Games Art Festival sous la curation du UCLA GameLab, Hammer Museum.


T.I.N.A.

Jeux  de cartes / Atelier d’écriture / Pièce participative



Groupe de designers narratifs, vous êtes en charge de la construction du personnage principal d’un jeu qui va bientôt advenir. Les designers devront se servir des éléments en présence pour construire un personnage se déjouant des facilités d’écritures habituelles.


           
 T.I.N.A. est un jeu de cartes expérimental qui aide à convoquer des personnages de jeux vidéos.        T.I.N.A. est une oeuvre créée par deux artistes, Chloé Desmoineaux et Leslie Astier.         T.I.N.A. est une expérience narrative à partager.          T.I.N.A. est un outil pour analyser et discuter ensemble de représentations récurrentes et stéréotypes à l’œuvre.



Chaque partie est l’occasion pour les joueur·euse·s de créer des personnages inédits avec des contraintes contextuelles tirées aléatoirement.  En jouant à T.I.N.A., les participant·es sont invité·e·s à composer les personnages qu’ils·elles aimeraient voir dans des œuvres vidéoludiques potentielles.

Ce jeu a été créé pour l'exposition Computer Grrrls à la Gaîté Lyrique.

Le jeu est pour l'instant partagé sous la forme d'atelier. Cet atelier dure entre 1h30 et 2h et nécessite entre  4 et  20 participant.e.s. Si vous êtes intéressé.e.s par l'atelier, vous pouvez nous contacter par message perso sur itch ou bien sur twitter : @lesli__e et @ChloeMoineau

Le jeu sera disponible en ligne à la rentrée 2020. En attendant, vous pouvez visiter la  page itch.io dédiée et télécharger les  règles du jeux . 

Pour la création du jeu une base de trente personnages féminins issus de jeux vidéos des vingt dernières années ont été étudiés et disséqués afin de créer les cartes qui serviront de base aux reconstructions.





Mark

Espace jeu de l’exposition Computer Grrrls


Sélection de jeux réalisée dans le cadre de l’exposition Computer Grrrls dédiée à  la place des femmes dans les technologies  organisée par la commissaire d’exposition Marie Lechner.

Dans les années 80, aux moment où le jeu vidéo se popularisait, les filles n'étaient pas considérées comme des joueuses potentielles. Actuellement il y a autant de joueuses que de joueurs en France. En revanche, au sein de la production de jeux, les femmes ne représentent encore que 14% des effectifs au sein des studios. Ce qui explique peut-être que parmi AAA (les blockbusters du jeu vidéo), les personnages féminins à quelques exceptions près, relèvent du cliché ou du stéréotype.



A travers cette sélection, qui n'est qu'une goutte d'eau parmi l'océan d'oeuvres qui émergent chaque jour, j'ai essayé de rendre accessible un échantillon de sujets et représentations en lien avec la place des femmes dans le jeu vidéo. Il est bien établi que l'identité d'une femme ne s'arrête pas uniquement à son genre et à son sexe biologique. Une femme n'est pas LA femme, les sujets et contextes culturels et sociaux qui l'entourent sont multiples et façonnent une multitude d'identités et d'histoires. C'est pour cela que j'ai souhaité réaliser une sélection féministe inclusive. Pour, à la fois faire émerger des figures féminines complexes et situées et rendre justice à toutes celles qui ont été reléguées au second plan, objectifiées, sexualisées, exoticisées ou encore utilisées comme faire valoir des héros masculins, comme l'analyse aussi Anita Sarkeesian dans sa série de vidéos youtube Tropes vs. Women in Video Games.



En jouant à ces jeux, il vous sera possible de déconstruire et vous approprier le statut de femme parfaite en gesticulant devant une Kinect avec Lea Schönfelder, aborder la question de la charge mentale en incarnant une femme au foyer trop souvent invisibilisée avec le studio Deconstructeam, découvrir la difficulté du maquillage express avec Jenny Jiao Hsia, aborder le plaisir  sous l'angle d'un toboggan fleuri avec le studio Tale of Tales, dégager les mains intempestives qui veulent à tout prix toucher votre chevelure avec Momo Pixel, vous la jouer Thelma et Louise à la mode GTA avec Marlowe Dobbe et Jane Friedhoff et bien d'autres choses encore.



Cette sélection comprend majoritairement des jeux indépendants, c'est-à-dire des jeux produits par de petits studios ou réalisés par des développeuses et développeurs autonomes. L'émergence de la scène indépendante a permis à nombre d'artistes et développeuses de se faire un nom dans le milieu en apportant un nouveau souffle à la création vidéoludique. Ainsi, Depression Quest de Zoë Quinn ou Dys4ia de Anna Anthropy sont devenus des créations phares et importantes au sein de la communauté féministe et queer du jeu vidéo.

Selection  du  13 mars au 31 avril 2019  ︎
Selection du 2 avril au 5 mai 2019  ︎
Selection du 7 au 12 mai, les 18 et 19 mai, puis du 28 mai au 16 juin 2019  ︎
Séléction du 18 au 30 Juin puis du  8 au 14 Juillet 2019  ︎
 
Vous pouvez lire un  interview réalisé par la Gaîté Lyrique à propos de cette sélection  ici : https://gaite-lyrique.net/article/proposer-des-jeux-video-qui-integrent-des-thematiques-du-quotidien-et-diverses-approches-des-identites-feminines



Soirée Gaymers dans le cadre des évènements Transisters à Mexico.

Viernes 14 de mayo de 6 a 10 pm
GAYMERS

¿Crees que no te gustan los videojuegos? Estás cansadx de los temas recurrentes : el fútbol, la guerra, la conquista del espacio y el extractivismo. Entonces ven a la noche de lxs Gaymers.
Ninguno de estos tópicos estará presente, pero prepárate para dar palmadas en los culos virtuales, buscar hormonas para transicionar en un mundo pixelado, escrachar sobre eslóganes machistas en las calles, draguear a Donal Trump para la Pride, hacer cruising en los baños públicos y bailar con una pandilla de Riot Grrrls hasta destruirlo todo!
En Gaymers encontrarás un universo de personajes fuera de la heteronorma para pasarlo bien y construir afinidades digitales diversas.


https://wetlab.hangar.org/2021/11/18/queer-games-un-encuentro-sobre-video-juegos-lgbtq/